L'origine des noms de lieux en France : Essai de toponymie par Stéphane Gendron

L'origine des noms de lieux en France : Essai de toponymie

Titre de livre: L'origine des noms de lieux en France : Essai de toponymie

Éditeur: Editions Errance

ISBN: 2877723712

Auteur: Stéphane Gendron


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Stéphane Gendron avec L'origine des noms de lieux en France : Essai de toponymie

Les noms de lieux ont une histoire que la toponymie a pour but d'expliciter. Ils sont, d'une part, les précieux témoins linguistiques des relations entre l'homme et son milieu, retraçant par exemple ses efforts incessants pour mettre en valeur la terre, maîtriser la nature, développer les industries locales. Ils sont également les vestiges de certaines pratiques culturelles et cultuelles, et ont parfois conservé le souvenir d'une peuplade qui occupait un territoire, du fondateur d'une cité ou du propriétaire d'un domaine. Inscrits dans le temps, les noms des villes et des villages, de régions, à de montagnes et de rivières, et même de parcelles appartiennent à une langue et un espace géographiques donnés (gaulois, gallo-romain, germanique, français, ou langue régionale. Nos cartes actuelles, riches de ces superpositions, deviennent des livres d'histoire à découvrir, à parcourir. Le mode d'emploi de cette branche de la linguistique nous est fourni ici, afin que nous puissions comprendre comment elle s'est progressivement élaborée et constituée en tant que domaine de recherche spécifique, avec ses exigences propres, ses méthodes, ses outils ; ses débats et ses relations avec d'autres disciplines (l'histoire, l'archéologie, etc.).

Livres connexes

Les noms de lieux ont une histoire que la toponymie a pour but d'expliciter. Ils sont, d'une part, les précieux témoins linguistiques des relations entre l'homme et son milieu, retraçant par exemple ses efforts incessants pour mettre en valeur la terre, maîtriser la nature, développer les industries locales. Ils sont également les vestiges de certaines pratiques culturelles et cultuelles, et ont parfois conservé le souvenir d'une peuplade qui occupait un territoire, du fondateur d'une cité ou du propriétaire d'un domaine. Inscrits dans le temps, les noms des villes et des villages, de régions, à de montagnes et de rivières, et même de parcelles appartiennent à une langue et un espace géographiques donnés (gaulois, gallo-romain, germanique, français, ou langue régionale. Nos cartes actuelles, riches de ces superpositions, deviennent des livres d'histoire à découvrir, à parcourir. Le mode d'emploi de cette branche de la linguistique nous est fourni ici, afin que nous puissions comprendre comment elle s'est progressivement élaborée et constituée en tant que domaine de recherche spécifique, avec ses exigences propres, ses méthodes, ses outils ; ses débats et ses relations avec d'autres disciplines (l'histoire, l'archéologie, etc.).Les noms de lieux ont une histoire que la toponymie a pour but d'expliciter. Ils sont, d'une part, les précieux témoins linguistiques des relations entre l'homme et son milieu, retraçant par exemple ses efforts incessants pour mettre en valeur la terre, maîtriser la nature, développer les industries locales. Ils sont également les vestiges de certaines pratiques culturelles et cultuelles, et ont parfois conservé le souvenir d'une peuplade qui occupait un territoire, du fondateur d'une cité ou du propriétaire d'un domaine. Inscrits dans le temps, les noms des villes et des villages, de régions, à de montagnes et de rivières, et même de parcelles appartiennent à une langue et un espace géographiques donnés (gaulois, gallo-romain, germanique, français, ou langue régionale. Nos cartes actuelles, riches de ces superpositions, deviennent des livres d'histoire à découvrir, à parcourir. Le mode d'emploi de cette branche de la linguistique nous est fourni ici, afin que nous puissions comprendre comment elle s'est progressivement élaborée et constituée en tant que domaine de recherche spécifique, avec ses exigences propres, ses méthodes, ses outils ; ses débats et ses relations avec d'autres disciplines (l'histoire, l'archéologie, etc.).